printButton

f_logo

fours a chaux2 800x592L’extraction de la pierre calcaire à la butte de la Roche remonte à près de deux cents ans. L’extraction des pierres et la fabrication de la chaux servirent à construire la plupart des maisons de Teloché et des environs. Des restes d’anciens fours à chaux subsistent à proximité. Ces fours ont fonctionnés au cours des XVIIIème et XIXème siècles.

 

Les installations très rudimentaires comportaient plusieurs petits fours dont nous pouvons, encore voir aujourd’hui les vestiges. Les autres fours, eux, furent démolis pour faire place à des fours plus modernes construits en 1930, par la société Baun, qui les exploita jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale. L’exploitation reprit ensuite, mais la qualité de la chaux à maçonner était de qualité insuffisante et l’activité cessa vers 1950. Une petite fabrique de palettes en bois utilise aujourd'hui les bâtiments de l'ancien four à chaux que l'on peut encore voir sur Teloché.

 

 

 

Four a chaux4 800x461L'exploitation du four à chaux de Teloché:

Sur ce site, plusieurs observations peuvent être faites. On remarque tout d’abord que la carrière est ici très caractéristique par ses couches de pierres très inclinées et par la présence de nombreux coquillages qu’elles contiennent, ce qui prouve que Teloché fut jadis recouvert par la mer.

L’exploitation du calcaire se faisait à l’aide d’explosifs, les carriers cassaient ensuite ces blocs de masse pour obtenir des morceaux de taille inférieure (25 x 15 cm) qui enfin étaient chargés dans des wagonnets de 500 litres en vue de l’alimentation des fours.

L’usine était composée de deux grands fours dont la plate-forme de chargement se trouvait à 18 mètres du sol. Ils étaient approvisionnés par un monte-charge électrique dans lequel on pouvait rentrer un wagonnet chargé.

 

La particuliarité de ces fours était d'être à marche continue : ils fonctionnent au charbon, c'est à dire que les ouvriers disposaient alternativement dans les fours une couche de charbon, un lit de pierre et ainsi de suite. Pendant ce temps des appareils mécaniques extrayaient et broyaient les pierres transformées en chaux. La carrière servit également pour les routes et notamment pour le circuit des 24h du Mans.